Mercredi 23 mars, les élèves de Terminale du lycée se sont subitement transformés en d'étranges créatures.

Présence d'une bactérie pernicieuse dans les repas servis à la cantine ?

Germe inconnu chopé dans les labos ?

Emanations toxiques dues aux travaux en cours ?

On se perd en conjectures sur les raisons de ces mystérieuses et radicales modifications.

Mais les conséquences sont là, visibles, inquiétantes.

Irréversibles, même, qui sait.

Pour le bac, on l'aura compris, c'est pas encore gagné !

Certaines semblent avoir remonté le temps...

A moins qu'il ne s'agisse des nouveaux costumes de scène de Mylène Farmer ?

 

Dans la cour, les extravagantes s'offrent naïvement aux premiers rayons d'un soleil printanier...

... sans se douter que les forces de l'ordre, virilement musclées, le regard déterminé, presque félin, se préparent à une interpellation foudroyante.

Ca sent la bavure !

 

Qui a prétendu que l'homme descendait du singe ? N'importe quoi !

A moins qu'il ne s'agisse du nouveau porte-manteaux créé par Ikea ?

Un intrus s'est glissé dans le groupe. Saurez-vous le reconnaître ?

Un fan de Gilbert Montagné, sans doute...

Jardins dévastés, oiseaux déplumés.

Elle est loin, la COP 21 !

 

Moi, Superman, je le voyais quand même un peu plus musclé.

Enfin, ça marche quand même avec les filles, apparemment...

 

Ces gladiateurs, toujours à se plaindre.

Zavaient quand même des smartphones, faut pas exagérer.

 

La bouteille de vin, du moins son contenu, c'était factice. ( Paraît-il...)

Mais pas le camembert, hélas !

Il a fallu aérer le CDI toute la nuit.

C'est un peu ça, la France : même sous la menace, elle garde ses traditions.  ¡ No pasaran !

BiBI